Paysage et terrain d’aventures

Le côté paysage

La partie du Mélilot situé côté ruisseau est constituée d’une forêt qui reprend ses droits, une trentaine d’années après que les prés aient été abandonnés. Les ronces, grimpant sur les saules abimés barraient encore le passage à notre arrivée en 2015, mais depuis des arbres d’essences variées ont été plantés, et la biodiversité se developpe dans les sous-bois !

On pourrait parler d’une forêt « jardinée » dans le sens où quelques principes qui nous guident :

  • Les travaux de débroussaillage sont faits essentiellement à la faux (fauchon), pas d’utilisation de débroussailleuse
  • Les branchages, et toute matière organique non valorisables sont laissés en tas et formeront l’humus forestier de demain (et en attendant, des abris pour les hérissons que nous avons la chance d’avoir ici!)
  • Développer au mieux la diversité des espèces végétales tout en respectant les différents milieux (lisières, clairières, sous-bois, ruisseaux, marécages…)
  • Introduction d’espèces de plantes non-invasives, si possible ayant un effet bénéfique pour la faune (arbustes donnant des fruits), pour la qualité de l’eau (plantes filtrantes), pour les humains (bois d’oeuvre)
  • Procéder par expérimentation et observation (introduction de variétés de plantes, pépinière « in situ »…)

Nos objectifs :

  • Beauté d’un bois, agréable pour s’y promener
  • Diversité des espèces, adaptativité du milieu, durabilité
  • Visées pédagogiques (apprendre à reconnaître différentes espèces d’arbres, connaître leurs usage)

Venez participer à cette action naturaliste et concrète !

  • Pour apprendre à se servir d’une faux, et à repérer à l’aide d’un piquet les jeunes pousses d’arbres à protéger
  • Pour soigner les pépinières des bois, des vergers et des marais
  • Pour s’occuper des différents petits ruisseaux et zones humides où pousse l’osier et et sautent les grenouilles, faire des petits barages, entretenir les mares. Aider l’eau à retrouver sa clarté et son chant
  • Pour installer des agrès simples et ludiques : trapèzes, balancoires, hamacs, etc…
  • Pour construire des nichoirs, des cabanes, des petits pont pour traverser les endroits marécageux
  • Pour améliorer les sentiers pédestres
  • Pour faire des parties de cache-cache et se courir après ! L’idée de ce coin de forêt est d’être aussi celui des adhérents à l’association, et vous êtes invités à vous y investir si vous le souhaitez !